Qui sommes nous ?

Le collectif Holo

Nous nous sommes rencontrées fin 2020, au sein d’un groupe autogéré de CNV sur les pouvoirs et privilèges dans le Tarn. Très vite, nous nous sommes liées d’amitié et l’année suivante, nous avons commencé à créer et faciliter des ateliers de 3h inspirés de la CNV avec une perspective systémique lors d’événements militants.

Les ateliers réalisés lors des Résistantes sur le plateau du Larzac à l’été 2023 en font partie. Ils ont observé un fort succès – plus de 200 personnes étaient présentes lors du deuxième atelier – et nous ont encouragé à poursuivre l’aventure. Nous avons également organisé un stage international de CNV en novembre 2023 qui a rassemblé plus de 70 personnes pendant dix jours sur la question des discriminations. Ce stage était animé par la formatrice afro-américaine Roxy Manning et initiée par l’une de nous (Aurélia).

En janvier 2024, nous avons ensuite réalisé notre premier stage sur plusieurs jours, proposé et organisé par l’association Mycelium, à Bruxelles. Les retours ont été unanimes : c’était à la fois bouleversant et transformant, mais trop intenses : il faut bien plus que 2 jours pour plonger dans ces sujets ! C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer deux stages de 6 jours chacun pour la suite de 2024.  

Aurélia Saint-Just

Formatrice

Laure Ducos

Formatrice

Je m’identifie comme multiethnique et ‘racisée’. Formatrice depuis de nombreuses années auprès d’individus et d’organisations du monde entier sur les dynamiques de groupe, j’explore la CNV depuis 2015. Ma pratique a connu un tournant en 2019 lors de ma rencontre avec Roxy Manning, qui a été une source d’inspiration sur comment incarner et intégrer conscience systémique et travail intérieur. Inspirée par différentes pratiques (CNV, Processwork, Forum de Zegg, Intelligence Relationnelle, travaux de Miki Kashtan,…), je dédie aujourd’hui mon temps à explorer et partager des approches de libération individuelle et collective. Je suis basée dans le Lot-et-Garonne, mais je passe une grande partie de l’année au sein de la communauté de Miki Kashtan, la NonViolent Global Liberation Community. J’interviens également en tant que formatrice pour différents collectifs, et en particulier au sein d’Ulex, un centre de formation activiste basé en Catalogne.

Je m’identifie comme blanche. Depuis 2014, je travaille au sein d’ONG environnementales pour faire face aux géants de l’agro-industrie, de la pêche industrielle et des énergies fossiles. Je me forme depuis 2016 à des pratiques de soin militant qui croisent les approches individuelles, collectives et systémiques (CNV, médiation, Process Work, Internal Family System, Somatic Experiencing…). J’ai cofondé en 2016 Diffraction, un collectif de formateur∙ices au sustainable activism et plus tard, en 2020, un groupe auto-géré de CNV sur les Pouvoirs et les Privilèges dans le Sud-Ouest, au sein duquel j’ai rencontré Aurélia. Je partage aujourd’hui mon temps entre des missions de coordination en ONG, la promotion d’un livre que je viens de publier sur les rapports de pouvoir au sein de notre alimentation (Les frites viennent des patates, Grasset 2024), la formation et la médiation de collectifs activistes.